Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
hamburger overlay

Autosurveillance glycémique et HbA1C

L’autosurveillance glycémique a un réel impact sur l’HbA1C, comme le démontrent les résultats complets de l’étude Ex-Act1 (à télécharger ici).

En France, sur les 2,7 millions de personnes diabétiques de type 2, 500 000 sont traitées par insuline2, un traitement indissociable d’une autosurveillance glycémique (ASG) régulière.
Recommandée afin d’adapter les doses d’insuline et de prévenir les hypoglycémies3, l’ASG permet, avec la mesure trimestrielle de l’HbA1C, d’évaluer le succès du traitement à l’insuline et de prévenir les complications. Complémentaires, ces deux mesures sont le meilleur garant d’un diabète maitrisé.

L’autosurveillance glycémique, qui reflète la glycémie à l’instant T, doit être effectuée plusieurs fois par jour. Malheureusement, elle est encore trop souvent perçue comme contraignante, douloureuse et source d’angoisse par la personne diabétique qui craint un «mauvais résultat» qu’elle ne saura pas gérer4. Ainsi, 69% des diabétiques traités par insuline évoquent l’impact négatif de l’ASG sur leur vie quotidienne, 45% les douleurs, 39 % estiment que le test est difficile à effectuer lors de déplacements fréquents, 31% déclarent l’oublier et 21 % manquent de temps pour faire une ASG régulière5.

Des résultats qui expliquent pourquoi 65 % des diabétiques de type 2 traités à l’insuline s’autosurveillent moins de 3 fois par jour, au lieu des 4 autosurveillances quotidiennes recommandées en cas d’injections multiples6. Or, il est important que l’ASG ne soit pas vécue comme une sanction qui vient s’ajouter à la maladie, mais comme un outil nécessaire pour mieux vivre avec son diabète.

Une autosurveillance glycémique simplifiée

Conscients de cet enjeu, les fabricants ont beaucoup amélioré les lecteurs de glycémie pour diminuer les contraintes liées à l’ASG. L’étude multicentrique européenne Ex-Act (2014)7 a ainsi comparé des patients non-observant utilisant le système « tout-en-un » Accu-Chek® Mobile à d’autres effectuant les tests avec un lecteur à bandelettes. Les résultats ont mis en évidence une fréquence plus élevée d’ASG chez les patients utilisant le système « tout-en-un » (+ 0,7 tests/jour), associée à un meilleur contrôle glycémique global, à une réduction significative et cliniquement pertinente de l’HbA1C (-0,27 %).
Preuve s’il en fallait qu’une autosurveillance glycémique simple et quasi indolore permet au malade de mener une vie aussi normale que possible, tout en prenant soin de sa santé. En tant que médecin prescripteur, vous êtes là pour aider votre patient à relever ce défi, en lui expliquant comment utiliser ces dispositifs, à quel moment, combien de fois par jour, mais aussi les objectifs visés et les décisions à prendre en fonction des résultats. Informé et rassuré, votre patient n’hésitera plus à renouveler ses autocontrôles plusieurs fois dans la journée et son diabète s’en trouvera amélioré.

L’autosurveillance glycémique a un réel impact sur l’HbA1C, comme le démontrent les résultats complets de l’étude Ex-Act (à télécharger ici). Véritable état des lieux de l’Autosurveillance glycémique chez les diabétiques traités par insuline, cette étude présente aussi un dispositif favorisant l'observance et améliorant l'équilibre glycémique.

1 Maran A, Tschoepe D, Di Mauro M, Fisher WA, Loeffler K, Vesper I, Bloethner S, Mast O, Weissmann J, Amann-Zalan I, Cranston I.Integrated strip-free SMBG technology (Accu-Chek® Mobile) improved patients adherence to recommended testing and glycemic control: results fromthe ExAct studyDiabetes Technol Ther 2013; 15 S1 : A-26
2 Prévalence et incidence du diabète,  et mortalité liée au diabète en France – Institut de Veille Sanitaire (10/2010).
3 Recommandations de bonne pratique de la HAS « Stratégies médicamenteuses du contrôle glycémique relatives du diabète de type 2 », 2013).
4 G. Reach, L’observance à la pratique de l’ASG, Médecin Maladies métaboliques 2010 ; 4:S36-S40
5 Wijsman I. Patient-reported barriers in diabetes management and areas of opportunity for healthcare professionals. FEND, Vienna, Austria, September 25–26, 2009.
6 P. Lecomte et al. Diabetes Metab 2008; 34 : 219-226
7 J Clin Transl Endocrinol 2014;1: 161-166. Suivi de 332 patients souffrant de diabète mal contrôlé et traités par multi-injections d’insuline avec adaptation des doses à chaque repas, pendant 24 semaines.

Le kit Accu-Chek Mobile est un dispositif d'Auto-Surveillance Glycémique (ASG) destiné aux personnes atteintes de diabète. Le kit comprend : - 1 lecteur de glycémie et une cassette de 50 tests : ce sont des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro figurant à l’annexe II liste B -  CE0088 (LRQA) - 1 autopiqueur et 12 lancettes pour autopiqueur, non réutilisables, stériles : ce sont des dispositifs médicaux de classe IIa -  CE0088 (LRQA) Fabricant : Roche Diabetes Care GmbH (Allemagne) – Distributeur : Roche Diabetes Care France. Lire attentivement la notice. L'ASG ne doit pas être une mesure automatiquement généralisée à l'ensemble des diabétiques ; ni une mesure passive, n'entraînant pas de conséquence thérapeutique  immédiate. Le patient adulte ou enfant ne pourra bénéficier d'un renouvellement du kit que tous les quatre ans. La prise en charge est assurée pour les indications et modalités suivantes : – chez le patient diabétique de type 1 : au moins 4 ASG/jour ; – chez la femme ayant un diabète gestationnel : au moins 4 ASG/jour ; – chez le patient diabétique de type 2 insulinotraité ; – si l’insulinothérapie comprend plus d’une injection d’insuline par jour : au moins 4 ASG/jour ; – si l’insulinothérapie comprend une seule injection d’insuline par jour : 2 à 4 ASG/jour ; – les patients chez qui l’insuline est envisagée à court ou moyen terme et avant sa mise en route : 2 à 4 ASG/jour. Ce document est réservé aux professionnels de santé. 12/2018 - FR-737

Articles liés

Classé sous: